Bienvoir.eu

Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Défauts visuels/Les defauts de la vision

Les defauts de la vision

08/12/2004 - Lu 15283 fois
  • Note moyenne : 2.29/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne : 2.3/5 (48 notes)

Shémas & définitions pratiques pour mieux comprendre les différents défauts de la vision.
C'est précisément dans notre monde fortement orienté vers tout ce qui est visuel que nous devons ménager notre acuité visuelle comme la prunelle de nos yeux. Aujourd'hui, plus de la moitié de la population porte des lunettes ou des lentilles de contact. Cela n'est pas le reflet d'une apparition dégénérative, mais plutôt un témoignage pour montrer à quel point une bonne vision est importante pour étudier, travailler, ou encore dans la vie quotidienne. La plus grande partie des amétropies a une origine congénitale ou est la conséquence d'un processus naturel du vieillissement. Ces amétropies purement optométriques (optique géométrique) peuvent être corrigées en optique oculaire par des lunettes ou des lentilles de contact.

L'oeil emmetrope

Dans l'œil emmétrope (oeil avec une vision normale), les rayons lumineux sont focalisés par le cristallin sur la rétine. L'image est ainsi reproduite tête-bêche sur celle-ci (comme avec un appareil de photo). Les cellules visuelles de la rétine transforment cette image en impulsions nerveuses qui sont transmises au cerveau par le nerf optique. Celui-ci transforme les informations reçues des deux yeux et produit une impression visuelle unifiée. L'image que nous percevons consciemment n'est réalisée que dans le cerveau, plus précisément lorsque le cortex visuel du cervelet est atteint. Les signaux en provenance des yeux ont encore des liaisons avec d'autres endroits du cerveau, par exemple pour le sens de l'équilibre.

L'oeil emmetrope
Oeil emmétrope: les rayons lumineux sont focalisés sur la rétine pour créer une image nette (inversée).

Afin de voir de près comme de loin, le cristallin est obligé de s'adapter aux exigences visuelles. Cette faculté, appelée accommodation, est comparable au réglage de la distance focale d'un objectif d'appareil photographique. Le muscle modifiant légèrement la position et la courbure du cristallin, ce dernier "se positionne" pour la vision de loin ou de près. L'accommodation se fait automatiquement: si le cerveau n'est pas satisfait par une image floue, il déclenche le processus de mise au point nette. Cela se passe à la vitesse que permet la transmission des informations dans les cellules nerveuses - c'est-à-dire trop vite pour que le phénomène soit consciemment réalisé.

La vision de loin
Vision au loin: le cristallin aide à la mise au point de l'image nette.

La vision de prés
Vision de près: le cristallin se courbe, grâce à l'accommodation afin focaliser l'image sur la rétine.

Même si l'œil n'est pas en mesure de bien voir (p.ex. en raison d'une myopie), notre cerveau tentera de "mettre au point" l'image reçue. Par l'accommodation, l'orientation des axes oculaires sur l'objet et le rétressissement des pupilles pour augmenter la profondeur de champ. Celui qui voit mal et ne le corrige pas aux moyens de lunettes ou de lentilles de contact force sur le système de perception cérébrale en raison d'essais permanents de correction infructueux.

Notre champ visuel est sensiblement plus grand que celui d'une caméra avec un objectif à grand angle. Nous n'obtenons une image optimale nette qu'en un petit point central. En direction du bord de l'image, l'acuité visuelle diminue continuellement. La vision périphérique au bord de notre champ visuel reste malgré tout très importante pour notre perception et l'orientation dans l'espace.

Les Amétropies

Les amétropies telles que myopie ou presbytie, astigmatisme ou hypermétropie, sont largement répandues et occasionnées la plupart du temps de façon naturelle, c'est-à-dire héritées ou encore la conséquence du processus normal du vieillissement. Ces amétropies n'ont pas valeur de maladie et peuvent être corrigées la plupart du temps par des moyens optométriques (lunettes ou lentilles de contact).

La Presbytie

La capacité d'adaptation (accommodation) du cristallin se relâche avec l'accroissement de l'âge; par un processus de développement naturel, l'œil perd sa capacité de s'adapter à des objets proches. Cette presbytie due à l'âge touche tout un chacun, à des niveaux variables, dès l'âge de 40 ans.

La presbytie
La presbytie: avec l'age, le cristallin ne peut plus s'adapter aux distances courtes, la presbytie se développe.

C'est au cours de la jeunesse que l'espace entre points vu net le plus proche et vu net le plus loin est le plus grand. Un enfant reconnaît dans le moindre détail ce qui se trouve à six centimètres devant son nez. Jusqu'à l'âge de 60 ans, ce point le plus proche s'éloigne progressivement pour se placer alors à environ 1 m. des yeux. Vers 40 à 45 ans, il se situe à quelque 33 cm. - on commence à tenir le journal de plus en plus éloigné, l'heure des lunettes de lecture à sonnée.

La Myopie

Pratiquement pour une personne sur deux, les yeux ne sont pas idéalement ronds, mais soit trop courts, soit trop longs. La plupart des cas ont une origine génétique. Tout comme pour la taille corporelle, les circonstances extérieures n'ont quasi pas d'influence. Bien qu'une relation entre une activité marquée sur écran et l'augmentation de la myopie à l'âge adulte soit souvent évoqué, il manque à ce jour une preuve.

L'oeil myope
Oeil myope: si l'œil est trop long, les rayons lumineux convergent devant la rétine, c'est la myopie.

Si l'œil est trop long, les rayons lumineux convergent devant la rétine. L'image n'atteignant pas la rétine, elle sera perçue de manière plus ou moins floue. Par une lentille concave, divergente, (sous forme de verre de lunettes ou lentille de contact) , le foyer de l'image peut être déplacé sur la rétine.

L'oeil myope corrigé
Correction de la myopie: les rayons lumineux peuvent se focaliser exactement sur la rétine grâce à une lentille divergente concave.

L'Hypermétropie

Si l'œil est trop court, les rayons lumineux ne convergeraient théoriquement que derrière la rétine, l'image reste là aussi floue. Jusqu'à l'apparition remarquée de la presbytie, le cristallin peut dans de nombreux cas corriger cet effet en s'adaptant (accommodation). Une lentille convergente convexe (comme verre de lunettes ou lentille de contact) permet de corriger cette hypermétropie sans problème.

L'oeil hypermetrope
Oeil hypermétrope: l'œil est trop court, les rayons lumineux convergent derrière la rétine: c'est l'hypermétropie.

L'oeil hypermetrope corrigé
Correction de l'hypermétropie: une lentille convexe convergente dévie les rayons lumineux de manière à les faire converger correctement sur la rétine.

L'Astigmatisme

En cas d'astigmatisme, la courbure de la cornée varie selon les différents méridiens. L'erreur de réfraction qui en résulte provoque des images simultanément devant et derrière la rétine. Un point ne sera pas représenté comme un point, mais comme une "baguette"; L'image n'est pas seulement floue, mais sera tordue en fonction de l'orientation de la "baguette", c'est-à-dire distendue en hauteur ou en largeur.

Un astigmatisme est généralement lié à d'autres défauts visuels et peut être corrigé par un verre torique, resp. cylindrique, ou encore une lentille de contact.

Les Commentaires

2 commentaires - Voir
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : Le métier d'opticienArticle suivant : L'oeil et la vision