Bienvoir.eu

Vous êtes ici >> Accueil/les brèves/news/Conférence sur la Basse Vision à l'ESOS

Conférence sur la Basse Vision à l'ESOS

19/01/2006 - Lu 2425 fois
  • Note moyenne : 2.60/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne : 2.6/5 (53 notes)

Les notions de rééducation et de réadaptation existent depuis fort longtemps dans la prise en charge des handicaps moteurs. Nous avons tous l'habitude de fréquenter des kinésithérapeutes, des ostéopathes, des ergothérapeutes, … pour des problèmes de hanches, de dos, etc… Mais qu'en est-il des personnes subissant un handicap visuel ? Si peu !

Après les premiers travaux solitaires des pionniers, une prise de conscience plus générale semble s'amorcer sous l'impulsion de deux phénomènes : le vieillissement de la population française (âge moyen : 1980 : 35,7 ans, 1990 : 36,9 ans, 2000 : 38,7 ans) et la part grandissante que représente les personnes âgées dans cette même population française (Part des plus de 60 ans: 1980 : 17%, 1990 : 19%, 2000 : 20,6%).(Source INSEE). Chacun comprend dès lors l'enjeu que représente la prise en charge de nos concitoyens vieillissant et subissant soit une DMLA, soit un glaucome, soit un diabète, … : perte de vision (acuité visuelle inférieure à 1/10ème) et donc perte d'autonomie.

Les enjeux humains et financiers sont énormes.

Des solutions existent : il s'agit de la Basse Vision qui pose les principes de la rééducation et la réadaptation des patients malvoyants.

Accompagnant l'association ARIBA (Association Représentative des Initiatives en Basse Vision) dans son activité de communication, l'ESOS a eu le plaisir et l'honneur d'accueillir le Docteur DUPEYRON, chef de service au CHU de Nîmes, grand animateur de l'ARAMAV (www.aramav.com) et cofondateur de l'ARIBA le mardi 17 janvier 2006.

Celui-ci a sensibilisé les étudiants de BTS 2ème année à la basse vision durant l'après-midi, puis est intervenu devant une soixantaine d'opticiens dans la soirée.

Le Docteur Dupeyron a rappelé l'historique de la Basse Vision en France, a rappelé les causes et les conséquences principales de la malvoyance en France, a expliqué les travaux rééducatifs entrepris avec les malades à l'ARAMAV et pour finir a reprécisé l'aspect pluri-disciplinaire de la prise en charge des handicapés visuels. Il a ainsi évoqué des hypothèses de collaboration entre les 3 "O" devant permettre un travail efficace pour le malvoyant.

L'ESOS tient à remercier chaleureusement M. Dupeyron pour son intervention, la société Zeiss pour son soutien ainsi que tous les opticiens présents.


Pour plus d'information :
. ESOS sur Bienvoir.com
. www.ARAMAV.com
. www.ESOS.fr


Les Commentaires

Aucun commentaire
Partager cette brève wikio : Partager cette brève | digg : Partager cette brève | del.icio.us : Partager cette brève | facebook : Partager cette brève | scoopeo : Partager cette brève | blogmarks : Partager cette brève | additious : Partager cette brève |
Partager les dernières brèves Netvibes : Partager les dernières brèves | iGoogle : Partager les dernières brèves | My Yahoo : Partager les dernières brèves | wikio : Partager les dernières brèves | RSS : Partager les dernières brèves |