Bienvoir.eu

Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Pathologies/L'ophtalmie des neiges.

L'ophtalmie des neiges.

14/02/2007 - Lu 28095 fois
  • Note moyenne : 2.20/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne : 2.2/5 (59 notes)

Il convient de savoir que le rayonnement solaire à la montagne est extrêmement important puisque la neige réfléchit 85% des rayons ultraviolets, alors que le sable n'en réfléchit que 20% et l'eau 5 à 10%.

L'œil et le rayonnement ultraviolet
Tout œil possède son dispositif naturel de protection. La rétine organe récepteur ne reçoit que la lumière visible. Les filtres du rayonnement UV sont la cornée et le cristallin, renforcés par les larmes et le jeu pupillaire qui fait office de diaphragme. La vitrée et l'humeur sont des filtres infrarouges.
Les effets nocifs du rayonnement ultraviolet sur l'œil sont liés à :

  • L'intensité et à la durée de l'exposition aux UV,
  • L'absence de protection (verres teinté à haut pouvoir filtrant)
  • L'insuffisance de capacité d'absorption des différentes structures de l'œil, notamment chez l'enfant


    L'ophtalmie est une brûlure par les ultraviolets de la cornée qui est la couche protectrice de l'œil. Cette brûlure se développe à l'insu du patient et les premiers signes apparaissent sans liaison apparente avec l'exposition au soleil. Cela débute par une simple sensation de "grain de sable" sous les paupières, une rougeur des yeux et un larmoiement, puis apparaissent des troubles de la vision, pouvant se transformer en une cécité transitoire.
    Il n'existe pas de traitement curatif. L'ophtalmie n'est pas grave en elle-même. Elle guérit sans séquelle en 48 heures avec quelques petits soins (application d'eau froide, pansements oculaires, mise au repos dans l'obscurité...).
    Elle est grave indirectement puisque elle entraîne une perte totale d'autonomie de la personne qui en souffre (immobilisation d'une cordée par exemple).

  • La douleur apparaît 4 à 6 heures après l'exposition
  • Elle est accentuée par la lumière
  • Elle est accompagnée d'une sensation de gravier dans les yeux, et d'un larmoiement intarissable.
  • Les paupières sont gonflées, empêchant l'ouverture des yeux.


    Le traitement nécessite le repos, des pansements oculaires, quelques gouttes de collyre antiseptique, ou d' une pommade ophtalmique. Si les douleurs persistent au delà de 24 heures, une consultation auprès d'un ophtalmologiste est conseillée.


    Après une ophtalmie des neiges, il est nécessaire de différer le port des lentilles de 4 ou 5 jours, le temps nécessaire à la cicatrisation de la cornée.


    QUELQUES CONSEILS
    Le port de lunettes spéciales, couvrant tout l'œil avec des verres de haute qualité est indispensable. Les collyres préventifs, liquides qui s'appliquent sur la conjonctive de l'œil proposés dans /e commerce (type Uveline) ne dispensent absolument pas du port de ces lunettes. Ces collyres doivent être considérés comme une mesure de protection supplémentaire pour des yeux particulièrement fragiles.
    Attention ! un flacon de collyre entamé doit être détruit après deux ou trois semaines



  • Utiliser couramment des lunettes à verres filtrants les UV : catégorie IV en haute montagne, catégorie III dans les activités de pleine nature,
  • Choisir des verres largement couvrants ou des montures avec cache latéral,
  • Utilisez des collyres protecteurs (Antalyre) en condition de froid et de vent,
  • Veillez à la protection de l'œil chez l'enfant avec port de lunettes ou de casquette.


  • Les Commentaires

    7 commentaires - Voir
    Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
    Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |